Encens des Alpes dans la nature

L'HISTOIRE DE L'ENCENS ET DES PARFUMS QUI SOIGNENT

UNE MÉDECINE ANCESTRALE OUBLIÉE

Pour tous les peuples du monde, l’encens s'utilise pour se soigner
et purifier son intérieur, que ce soit sa maison ou son âme…


AVANT-PROPOS

Pour survivre et se soigner, l’humanité s’est tournée vers le monde végétal et trouvée tout ce qui lui est nécessaire.
Encore aujourd’hui, sur la plus grande partie de la planète, les plantes sont la principale médecine.
Tous les humains n’ayant pas les moyens, d'avoir accès aux produits de l’industrie pharmaceutique.

L'origine des médicaments modernes, est dans beaucoup de cas, une plante ou arbre.

L’industrie extrait les substances actives ou même les remplace par des molécules de synthèse, copiées sur celle de la nature.
Pourtant, une plante est composée de nombreuses substances, souvent antagonistes et qui forment un tout, un équilibre, le totum.
La méthode d'extraction des principes actifs est donc déterminante en particulier pour les huiles essentielles de qualité très disparate.
Les effets thérapeutiques de cette synergie sont plus efficaces que l'un des éléments utilisé de façon isolé.
Ainsi, quand on extrait qu’une molécule, elle est certes très active, mais occasionne des effets secondaires.

Il ne s'agit pas de nier les progrès de la médecine.
Mais d'être réfléchi sur le fait qu’un médicament n’est pas un banal produit de consommation.
Que bien souvent, un petit souci peut se régler avec les simples, sous forme de tisane, teinture mère, d'encens ou d’huile essentielle.

En ce moment les huiles essentielles sont à la mode.
Cet engouement provoque une ruée des industriels sur certaines plantes et contribue à leur disparition.
Suivant les cas, il faut des centaines de kg de plantes pour faire moins d'un litre d'huile essentielle.

La matière première extraite de la nature, par les firmes multinationales, est souvent non-renouvelable.
Et elle est exploitée sans considérations pour les peuples autochtones et l’environnement.

Nous pouvons même qualifier ses pratiques, de pillage, si l’on considère l’accaparement des terres et le brevetage du vivant.
Et que les médicaments sont vendus si chers, que même en occident une part croissante de la population ne peut plus y accéder,
ou alors au prix du déficit colossal de la sécurité sociale…

IL Y A DE L'ENCENS DANS LES ALPES,
NOUS AVONS FAILLI L'OUBLIER

Depuis des millénaires, la résine d’arbre est récoltée pour ses vertus thérapeutiques & spirituelles.
Les paysans et les forestiers l’utilisaient au quotidien dans de nombreuses circonstances :

Gomme à mâcher, colle, vernis, et sous forme d’encens pour désinfecter dans les fermes, les pièces d’habitation, les écuries.

Jusque dans les années 1970, les enfants de chœur, allaient chercher l’encens en forêt, pour les offices religieux et différents rituels et pratiques.
Pendant les messes le corps purifié par les vapeurs d’encens, l’esprit s’élève vers dieu, dispose l’âme à la sérénité, à la méditation et la prière.
Lors des sépultures, les fumigations évitent les odeurs peu agréables et les maladies infectieuses.
En thanatopraxie, c’est un ingrédient indispensable à l’embaument.
La résine avec le temps se cristallise devient de l’ambre, des insectes piégés en son sein, se conservent des millions d’années.

Déjà dans l'antiquité, la résine faisait partie de l’équipement du soldat romain, au titre de cicatrisant et d’antiseptique.
En périodes épidémiques, l’encens est un désinfectant puissant de l’arbre pulmonaire.
Au Maghreb on l'appelle le Djaoui réduit en poudre mélangé à du miel,
il devient un médicament contre les infections respiratoires et sert à purifier les habitations.

En fonction de l’usage qui en est fait.
On rajoute aux résines qui composent les encens naturels des plantes aromatiques et médicinales :

telle le laurier, la lavande, le thym, la sarriette, la sauge...

 

LES PARFUMS QUI SOIGNENT

Le parfum tout le monde c’est ce que c’est, mais ce mot recouvre une réalité bien plus vaste.
Suivant l’usage qu’il est fait des mêmes ingrédients, ce sera de l’encens, des médicaments, une offrande, etc.
La fumée est à l’origine du mot parfum et remonte à la préhistoire, où les premiers parfums sont obtenus en brûlant du bois, des plantes et de résines.

Plus tard ses mêmes substances furent macérer dans de l’eau ou de l’huile qui concentrent leurs principes actifs.
Quant aux huiles essentielles elles sont déjà utilisées dans l’antiquité par les Égyptiens et les chinois.
Elles servaient en médecine, cosmétique, embaumement et parfumerie ou pour honorer et  communiquer avec les dieux.

Bien que le peuple à toujours utilisé les plantes, au moyen âge le savoir sur les simples, devint le domaine réservé des moines.
Chaque monastère possédait un jardin de plantes aromatiques et médicinales.
Qui était bien plus qu'un jardin, c'était un jardin mystique où dieu est le véritable centre.

Découvrir plus à ce sujet :

Jardin monastique, jardin mystique.

Plan de l’Abbaye de Saint-Gall
Plan de l’Abbaye de Saint-Gall

 

LES PARFUMS QUI TUES

Aujourd'hui, nous sommes très loin des parfums qui soignent.
L'immense majorité des parfums vendus dans le commerce sont des poisons.
Ils sont fabriqués à partir de molécules de synthèse toutes plus toxiques les unes que les autres.
La liste de ses substances et de leurs effets délétère serait trop longue et démoralisante pour être citée ici.

Pour en savoir plus :
Parfum de scandale

PARFUMS, ENCENS, COSMÉTIQUES
QUI SOIGNENT ENCORE DE NOS JOURS

Tous savoir sur eux, apprendre à les fabriquer soi-même ou les acheter.
Je vous conseille :

  LE LABO DE CLÉOPÂTRE

UN PASSÉ OUBLIÉ, QUI RESURGI

Dans les Alpes, nous avons la chance que cet héritage ne soit pas entièrement perdu.
Nous ne faisons que le perpétuer en vous proposant sur ce site un encens pur et naturel.

L’encens est récolté à la main et sans blesser les arbres.
La cueillette se fait sur des terres sauvages rarement fréquentées par l’homme.
Où la beauté et le calme de la nature, contrastent avec le fracas de la civilisation industrielle,
et fait voyager l’âme hors des tourments terrestres modernes.

L’encens des Alpes nous relie à un passé oublié, mais qui a encore de quoi nous inspirer.

VOYAGES A TRAVERS LE TEMPS & LES PARFUMS

 

Merci à franceculture.fr;

Désolé, il manque la partie 4 de "histoire des odeurs et des parfums", si quelqu’un la trouve merci de la transmettre.

ENCENS TRADITIONNEL DES ALPES

PUR, NATUREL & MÉDICINAL
Issu de résine sauvage, récoltée à la main dans les Alpes
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top
fr Français
X